Nouvelles

Chronique #173 : Vacances sur Aphéléia, Rose Steinmetz

VACANCES SUR APHELEIA
Note : 4/5
couv19488211
Auteur : Rose Steinmetz.
Porte vers l’auteur.
.
Editeur : auto-édition sur CreateSpace.
Porte vers l’éditeur.
.
Genre : Fantastique.
.

Lire la suite « Chronique #173 : Vacances sur Aphéléia, Rose Steinmetz »

Publicités
Chroniques

Chronique #161 : Grisha T.1, Leigh Bardugo

GRISHA
(Tome 1 : Les orphelins du royaume)
Note : 5/5

Auteur : Leigh Bardugo.
Editeur : Milan.
Illustrateur : Guillaume Morellec.
Porte vers l’illustrateur.
Genre : fantasy.

Lire la suite « Chronique #161 : Grisha T.1, Leigh Bardugo »

Chroniques

Chronique #160 : Les Chevaliers d’Emeraude BD1

LES CHEVALIERS D’EMERAUDE
(Tome 1 : Les Enfants Magiques)
Note : 3/5

Scénariste : Anne Robillard.
Porte vers le scénariste : prenez le sentier.

 

Dessinateur : Tiburce Oger.
Porte vers le dessinateur : cavaler jusqu’au château !

Editeur : Casterman.
Porte vers l’éditeur : frapper à la grande porte.

 

Genre : heroic fantasy.

 

Date de parution originale : 31 août 2011.
Date de parution en France : 31 août 2011.


Série terminée ? Combien de tomes ?

La série est toujours en cours et compte actuellement six tomes.

Lire la suite « Chronique #160 : Les Chevaliers d’Emeraude BD1 »

Chroniques

Chronique #150 : La Passe-Miroir, T.3, Christelle Dabos

LA PASSE-MIROIR

Tome 3 : La mémoire de Babel
Note : 5/5
 
Auteure : Christelle Dabos.
Porte vers l’auteure : dirigez-vous vers le miroir.

Editeur : Gallimard Jeunesse.
Porte vers l’éditeur : touchez-en la surface.

Illustrateur : Laurent Gapaillard.
Porte vers l’illustrateur :  passez au travers.

Genre : Fantastique. 

Nombre de pages : 496.

Date de parution originale : 2017.

Date de parution en France : 2017.


D’autres tomes ?

« La Passe-Miroir » est une quadrilogie ! Trois tomes sont sortis pour le moment, et nous attendons le quatrième !

Couverture :

Comme d’habitude, j’adore cette couverture ! La saga est clairement identifiable et le rendu est vraiment très joli !

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Quatrième de couverture :

Encore une fois, la quatrième de couverture est totalement adéquate et accrocheuse ! Surtout que l’on apprend que l’histoire prend place plus de deux ans après que nous ayons quitté Ophélie et Thorn !

Mon avis sur l’histoire :

Quand j’ai appris que le récit se déroulait plus de deux ans après le deuxième tome, j’ai été un peu déçue. J’avais peur que nous ayons raté des tas de choses Et puis, finalement, on se rend compte que peu d’événements ont eu lieu durant ce laps de temps, ce qui rend la reprise de la lecture d’autant plus simple. Et, encore une fois, j’ai adoré ce nouvel opus !
Suivant le même schéma que les tomes précédents, nous découvrons une nouvelle Arche, ce qui est vraiment génial ! J’ai adoré être plongé dans un nouvel univers, découvrir un nouveau peuple vivant selon ses propres us et coutumes. De nouveaux personnages sont mis en scène et c’est un régal ! Il est vrai qu’il est dommage de ne pas retrouver les protagonistes auxquels nous nous étions habitués et attachés, mais je ne regrette pas le fait que l’auteure ait choisi de séparer Ophélie de tout ce petit monde pour lui faire rencontrer de nouvelles personnes. Cela donne encore plus de relief à l’histoire et promet de belles surprises pour la suite ! 
En conclusion, je vous recommande à cent pour cents ce troisième opus et je dois bien vous avouer que je meurs d’impatience de pouvoir lire la suite !
Chroniques

Chronique #148 : Yzé et le Projet Ultima, Florent Marotta

YZE
Tome 2 : Yzé et le projet Ultima
Note : 4/5

Auteur : Florent Marotta.

Porte vers l’auteur : suivez le sentier.

Editeur : Taurnada Editions.
Porte vers l’éditeur : approchez de la pierre.

Illustrateur Dorian Cottereau.
Porte vers l’illustrateur : basculez.

Genre : Fantastique.

Nombre de pages : 270 pages.

Date de parution originale : 16 novembre 2017.

Date de parution en France : 16 novembre 2017.

D’autres tomes ?

Pour le moment, seulement deux tomes sont sortis. Attendons la suite !

Couverture :

Je suis déçue de cette couverture. Elle est cohérente avec les nouvelles telles que Fall ou Discordia, mais ça ne colle pas avec le premier tome de la saga. J’aimais l’idée de voir le personnage d’Yzé mis en avant.

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Quatrième de couverture :

La quatrième de couverture nous présente les enjeux du livre et nous donne envie de nous pencher dessus. On sent que l’affrontement est proche !

Mon avis sur l’histoire :

Le récit est plus prenant que dans le tome 1, l’histoire plus complexe, les personnages un peu plus creusés, ce qui rend le tout intéressant ! L’intrigue s’articule clairement et est très fluide. J’ai apprécié d’avoir des réponses à certaines questions, mais je regrette que tant de nouvelles interrogations s’accumulent au fil du temps …

Concernant les personnages, je les apprécie toujours autant (même si certains sont un peu moins cohérents dans ce tome). J’aime plutôt découvrir de nouveaux venus et tenter de déterminer leur rôle dans l’intrigue. J’espère que le prochain tome pourra nous éclairer davantage sur les liens qui les unissent les uns aux autres !

Enfin, la plume de l’auteur est toujours agréable à lire. Ce texte est fluide et se lit très rapidement.

En somme, si vous avez aimé le premier tome, n’hésitez pas à vous lancer dans la suite !

Je remercie les Editons Taurnada pour ce partenariat !

Chroniques

Chronique #147 : La Passe-Miroir, T.2, Christelle Dabos

LA PASSE-MIROIR

Tome 2 : Les disparus du Clairdelune
Note : 5/5
Auteure : Christelle Dabos.
Porte vers l’auteure : dirigez-vous vers le miroir.

Editeur : Gallimard Jeunesse.
Porte vers l’éditeur : touchez-en la surface.

Illustrateur : Laurent Gapaillard.
Porte vers l’illustrateur :  passez au travers.

Genre : Fantastique. 

Nombre de pages : 550.

Date de parution originale : 2015.

Date de parution en France : 2015.


D’autres tomes ?

« La Passe-Miroir » est une quadrilogie ! Trois tomes sont sortis pour le moment, et nous attendons le quatrième !

Couverture :

Comme pour le premier tome, c’est un coup de coeur ! Cette couverture est originale, attirante et fidèle au récit ! Que demander de plus ?

Et vous, qu’en pensez-vous ?
Quatrième de couverture :

Encore une fois, je me réfère au premier tome pour dire que cette quatrième de couverture est tout aussi efficace !

Mon avis sur l’histoire :

Wahou ! Double wahou ! J’ai encore plus apprécié ce deuxième tome que le premier ! Ophélie nous montre enfin son vrai visage, elle est désormais plus dynamique et impliquée, ce qui rend son personnage bien plus accrocheur !
En parallèle, le récit prend en vitesse, l’intrigue se complexifie davantage, et les personnages nous font tourner en bourrique ! J’ai adoré découvrir encore plus l’univers de Christelle Dabos, me promener sur les Arches, fouiner dans les secrets des Esprits de famille, etc. Clairement, ce deuxième tome est un coup de coeur ! Il est tout aussi intrigant que le premier et nous donne envie de nous jeter sur la suite ! 
En conclusion, c’est un avis bref, mais extrêmement enthousiaste ! Je vous conseille cette saga sans modération !
Chroniques

Chronique #145 : Harry Potter et l’enfant maudit, J.K. Rowling

HARRY POTTER ET L’ENFANT MAUDIT
(Titre original : Harry Potter and the cursed child)
Note : 2,5/5


Auteur : J.K. Rowling.
Porte vers l’auteur :

Metteur en scène : Jack Thorne.
Porte vers le metteur en scène :

Editeur : Gallimard.
Porte vers l’éditeur :

Couverture :
Porte vers la couverture : 
Genre : théâtre.

Nombre de pages : 341.

Date de parution originale : 2016.

Date de parution en France : 2016.

D’autres tomes ?

Aucune surprise pour vous, la série compte désormais huit tomes !

Couverture :

Cette couverture est bien différente de celles de la série, mais il fallait marquer le coup ! En fin de compte, elle est bien inspirée, on retrouver l’esprit Harry Potter, donc tout va bien.

Quatrième de couverture :

Harry, fonctionnaire et débordé par trois enfants, un fils qui semble avoir des problèmes, honnêtement ça n’a rien de bien folichon. Mais bon, c’est Harry Potter, alors on va forcément le lire !

Mon avis : 

J’ai toujours apprécié (bon ok, adoré) de lire les Harry Potter, mais cette fois mon plaisir a été moindre.
Cela vient notamment du fait qu’il s’agit d’une pièce de théâtre couvrant une période très longue et qu’il était difficile de retrouver mes repères. En effet, nous sommes plongés dans une toute nouvelle aventure (avec de nouveaux personnages), mais contrairement aux sept livres qui précèdent, le tout se passe très rapidement cette fois et nous n’avons droit qu’à des bribes de la jeunesse d’Albus Potter. Forcément, le rythme est diamétralement opposé (l’histoire ne se déroule pas sur une année scolaire, mais sur plusieurs années). Et, j’avoue avoir été déçue de ne pas vraiment voir Albus grandir et évoluer à Poudlard. Néanmoins, quand ces sauts dans le temps s’arrêtent enfin, on se « pose » un peu plus et on apprécie davantage l’histoire. A partir de là, il y a véritablement un fil conducteur et c’est beaucoup plus agréable car on voit enfin où l’auteure veut en venir. On commence donc à apprécier le récit, même s’il est un peu trop fragmenté à mon goût (si telle chose s’était passée différemment, voilà comment ça serait aujourd’hui. Ce n’est pas idéal. Changeons autre chose. Voilà comment ça serait alors. Etc.)
Malheureusement, je n’ai absolument pas réussi à m’attacher aux différents protagonistes, ni à retrouver la sympathie que j’éprouvais pour ceux que je connaissais déjà (on dirait presque des caricatures de ce qu’ils étaient …). Le format du texte y est sûrement pour quelque chose. Mais, je pense aussi que cela vient du fait que l’intrigue était condensée pour ne durer que le temps d’une pièce de théâtre. Loin de moi l’idée de dénigrer les pièces de théâtre, ça aurait été la même chose s’il s’était agi d’un roman. Le problème est que l’on passe d’une saga de sept tomes, permettant de s’attacher profondément aux personnages, à un « épisode »  unique ne présentant les personnages que par les querelles qui les opposent les uns aux autres (ok, je grossis le trait, mais je regrette vraiment d’avoir fait la connaissance d’Albus par le biais des échanges plus ou moins chaotiques avec son père). Bien sûr, j’ai conscience qu’il aurait été dommage et redondant de reprendre le même processus pour nous faire connaitre Albus, mais je pense qu’il aurait fallu trouver un juste milieu afin de le rendre un minimum sympathique tout de même (à mon sens hein, je sais que tout le monde ne pense pas comme moi, et heureusement). 
En conclusion, même si le livre se lit tout seul et qu’on apprécie de se retrouver de nouveau à Poudlard, c’est loin d’être un coup de cœur. Je pense qu’il n’apporte rien à la saga et je trouverai dommage que l’aventure se poursuive à nouveau.